Procédés

L’ébavurage d’articles en acier au carbone, qui arrivent du découpe à l’eau ou au laser, peut être abordé dans beaucoup des cas avec des procédés à sec, à travers de la combinaison correcte de médias adaptés. Rollwasch® a développé des procédés capables d’optimiser ce type de finition aussi, pour obtenir le plus haut niveau de qualité des résultats, sans oublier la compétitivité et la simplicité.

Abrakem est une série de procédés d’ébavurage accélérés chimiquement. Il s’agit de procédés isotropiques où le composé chimique exerce sa action sur un film infinitésimal de la surface, tandis que le média enlève ce film. Cette action, répétée «n» fois pendant le cycle, met détermine une finition optimale des surfaces et le respect des arêtes et de la géométrie - se divise en deux phases et le deuxième consiste en la passivation et le polissage final.

Le brillantage à billes est un procédé à humide de micro martelage de la surface métallique à travers de médias spécifiques en acier inox (AISI-420-C), qui détermine la brillance. Rollwasch® a été la première entreprise au monde à introduire ce procédé en combinaison avec des machines à haute fréquence (3.000 rpm).

Blisk Surf est une branche spécialisée du procédé de finition surf (Wave Finishing), dédiée spécifiquement  à la finition superficielle des «Bladed Discs» (aérospatial, disque avec des aubes de turbine). La nécessité de cuves avec design spécial, de robots spéciaux et d’accessoires spécifiques rendent « Blisk Surf » un secteur spécialisé de la technologie Wave Finishing.

La grande majorité des procédés classiques est réalisée à humide, avec des préformés abrasifs plastiques ou céramiques et avec des composés chimiques liquides (dans certains cas en poudre).

Les procédés Dia Finish se réalisent à humide et avec un seul média vectoriel, généralement en porcelaine et avec deux ou plusieurs phases de cycle. Généralement, la première phase se réalise avec une pâte avec une action initialement abrasive, puis de plus en plus fine et polissante. La deuxième phase se réalise avec un détergent liquide qui laisse les surfaces polissées et très lissées.

Les nouveaux procédés DUROGAL, s’ils sont bien appliqués, permettent la “fermeture” de la surface, à sec, avec des améliorations dans le procédé électrochimique suivant qui pourra être optimisé en ce qui concerne les résultats esthétiques et économiques.

Les procédés à humide Microfluid se réalisent avec des médias spéciaux (QF ou, dans certains cas, porcelaine). Ces procédés se caractérisent par les basses consommations d’eau, qui permettent de l’éliminer à chaque cycle au lieu de la recycler, évitant ainsi les problèmes typiques liés à l’accumulation de polluants. Un avantage des procédés Microfluid avec les médias QF consiste en la possibilité de sécher la masse de médias et pièces avant du déchargement finale, avec la seule entrée d’air chaud.

Quattrofinish, ou plus communément QF, est une série de médias qui est à la base de nombreuses technologies de procédé innovantes. Une des caractéristiques principales des QF est leur durée de vie, qui en moyenne est 10 à 20 fois supérieure à celle des classiques médias «plastiques» ou «céramiques».

Roto Dry* est un série de procédés qui combine les machines TEP, RoboTEP, RDF ou RSP avec des médias série QF (Quattrofinish) ou DF (Dryfinish), et avec des éventuels composés chimiques spécifiquement formulés. Les procédés de finition Roto Dry* fournissent une réponse pour optimiser finitions à sec, appliquées à machines avec cuves rotatives ou à force centrifuge. Il s’agit d’une alternative compétitive par rapport aux méthodes classiques.

Les procédés de finition par smuritropie (Tep Finishing) permettent de surpasser les limites du finition à sec, grâce non seulement aux frictions développées dans les machines TEP et Ipermatic TEP, qui assurent une majeure efficacité aux médias, mais aussi grâce aux produits Rollkemik spécifiquement formulés pour ces types d’applications.

Les procédés de finition de type “thermique” ont trouvé leur application idéale sur des pièces en laiton moulés sous pression et seulement en combinaison avec des machines créées à ce propos. La production de chaleur due aux frictions des pièces en laiton entre eux, permet la suppression de la ligne d’attache de la moule et donc d’obtenir une surface similaire à celle d’un produit émeri, mais avec des coûts inférieurs et des résultats très bons du point de vue de la qualité.

Les procédés de finition wash & dry sont des procédés classiques de finition pièce contre pièce des articles. Initialement on met en œuvre le dégraissage, le décapage et un éventuel polissage des pièces, et pendant la deuxième phase, on réalise un cycle combiné d’égouttement et de séchage par air chaude.

Les procédés de finition surf (Wave Finishing) permettent de dépasser des nouvelles frontières de la finition à sec, grâce non seulement à la force centrifuge développée dans les machines RoboTEP et TepRotomatic ,qui assure une majeure densité aux médias, mais aussi grâce aux produits Rollkemik spécialement créés pour ces applications.

Sécher avec vibro-sécheurs SICOR, chargés avec grenailles végétales de mais est l’un des procédés plus communes de séchage. Le mais est réchauffé par une résistance électrique, au-dessus de laquelle il passe pendant toute la durée du procédé, en absorbant les gouttes d’eau et en massant la surface des pièces. Cela fait en sorte qu’aucune tache de résidus minéraux puisse se former sur la surface, pour un résultat de séchage parfait.

Habub est le nom d’un vent chaud qui caractérise le séchage avec vibro-sécheurs SICOR en combinaison avec un type particulier de média granulaire plastique, ou bien un polymère plastique de petite taille de la série TECHNOPLAST. Dans ce cas dans les machines SICOR, on insuffle de l’air chaude à température constamment contrôlée par un thermostat pour obtenir un résultat de séchage excellent.

Les procédés de séchage à air chaud sont généralement utilisés quand il n’est pas possible de recourir à ceux avec médias absorbants, à cause de leur possible inclusion dans les trous ou le contre-dépouille des pièces à sécher. La série de machines la plus populaire est celle des tunnel de séchage DRYTUN, mais il y a aussi les vis sans fin de séchage série ROTOROLL et des différents types de fours statiques.

Le séchage des pièces métalliques de toute sorte peut être aussi effectué avec des sécheurs à force centrifuge de la série HYDROMETAL.